Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-09-27T21:45:26+02:00

Peine de mort et raison de mère

Publié par Maman Arrive

Tout d'abord j'hésitais à écrire ce genre d'article sur mon blog car je le voulais "joyeux et enfantin" mais mon intellect et ma position de mère me pousse à le faire.

 

Oui vous avez bien lu : ma position de mère !

Ces derniers temps des faits divers particulièrement sordides se sont passés en France, et un déchainement de haine sur des pages facebook, des pages qui prônent non seulement l'auto-défense (ça je peux bien l'admettre) mais aussi la vengeance et la peine de mort.

Déjà sur l'affaire du bijoutier je comprenais qu'on veuille lui apporter un soutien moral car l'épreuve qu'il traversait devait être dur car même involontaire il avait une mort sur la conscience, mais qu'on l'acclame comme un héro et qu'on réclame sa grâce là je ne peux pas suivre le mouvement, et puis sur la page aux 1.6 millions de "fans" les 2/3 soit près d'1 million, 1 million de personnes c'est énorme (!), disaient qu'ils auraient fait pareil et voulaient s'armer, soit plus d'un million d'armes seraient en circulation en +, ce qui pour moi est en dépit du bon sens car d'une part c'est illégal et d'autre part est-ce qu'ils pensent aux balles perdues pouvant toucher leur famille, désolée mais moi j'aurai trop peur de blesser Petit Monsieur donc non je ne m'imagine pas un instant faire comme lui mais plutôt être tétanisée sur place.

Maintenant l'affaire de "Fiona" là est autrement plus horrible et choquante parce que c'est un infanticide et qu'il y a eu tout un scénario élaboré.

Mais qui est-on pour dire que cette mère est un monstre ?!!!

Oui elle a surement un problème psychiatrique mais si on part de ce constat là n'a-t-elle pas inventé ce mensonge pour ce dire à elle-même que non ce n'était pas possible que sa fille soit morte, qu'elle y a cru, qu'elle s'est enfoncée dans ce mensonge au point de ne plus pouvoir en sortir ? Et n'était-elle pas tellement fragile et sous l'influence de son conjoint pour "renier" "sa propre chaire" comme le disent certains ? Car c'est malheureusement une réalité dans ce bas monde beaucoup de femme sont sous l'influence de leur conjoint dans le cas de maltraitance envers elle-même et leurs enfants, c'est bien pour cela qu'il existe des assos qui essaient de leur venir en aide, et que beaucoup de femmes ne portent pas plainte.

Et puis nous ne connaissons pas les tenants et aboutissants de l'affaire : quelles sont les causes, les circonstances exacte de la mort, qui a porté les coups : le beau-père la mère ?...

Là où je me place en tant que mère ce n'est pas pour me mettre à sa place (même si je pense sincèrement qu'un pétage de plomb peut arriver à chacune de nous, mais là ok on ne peut pas vraiment dire que c'est un pétage de plomb lié au burn-out) ni pour l'excuser car ce n'est pas à moi de la faire, l'excuser, la pardonner, c'est à ses filles que cela revient, si elles le veulent bien-sur.

Oui ses filles doivent être placées jusqu'à leur majorité, rendue à son père pour la cadette, peut-être chez des grands-parents pour la petite dernière, je ne sais pas si elle a de la famille.

Mais c'est elles et elles seules qui devront être juges du pardon à accorder (ou pas) à leur mère. Peut-être qu'une fois adulte elles voudront au moins la voir derrière les barreaux pour lui parler, ou leur déverser leur colère et rancoeur au parloir ; car oui j'ai connue une fille au primaire dont le père a tué la mère, une sordide affaire de crime passionnel, je ne sais pas si elle lui a pardonné mais elle est allé le voir en prison ; et ce droit on n'a pas le droit de leur enlever sous aucun prétexte.

Pour moi il doit y avoir un procès, avec une enquête psychiatrique.

Je suis aussi pour la vraie perpète ET avec obligation de soins. Car oui je pense que chez ces personnes ça ne tournent pas rond, mais ce n'est pas pour ça qu'il faut les lapider sur la place publique.

Par contre ce qui me met vraiment en rogne c'est les moyens que l’État dépense pour les guerres à l'étranger et le manque de moyen pour un vrai suivi social et psychologique dans notre propre pays, en France, et faire de la prévention.

Un travailleur social prend aussi des risques lorsqu'il va voir une personne violente et/ou droguée, dans un quartier difficile, de plus il manque un effectif, alors comment mettre en place un vrai suivi en amont, une vraie prévention, je crois que c'est plutôt là que nous devons nous indigner, et garder un espoir de vie dans de bonnes conditions pour ses deux autres filles, voilà mon point de vue.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

eric 20/11/2013 19:12

Bonjour,
que pensez vous des pères qui sont resté plus d'un mois sur les toits du Capitole ?

Maman Arrive 21/11/2013 13:46

Pouvez-vous m'expliquer votre question, je ne suis pas sûre de bien la comprendre, si vous voulez parlez des pères qui veulent retrouver leurs droits auprès de leurs enfants (je n'allume pas trop la télé, enfin j'ai du mal à la suivre avec le petit) ?

Merecruelle 01/10/2013 09:02

La prévention, c'est exactement cela qu'il faut, les gens aiment à chercher des coupables, et s'acharner dessus! C'est plus simple que de trouver des solutions et surtout, ils sentent meilleurs, car eux au moins n'ont pas ces erreurs... Et si ça se trouve ce sont des gens qui pratiquent VEO sans s'en apercevoir et qui s'étonnent ensuite...

Vanessa 28/09/2013 05:40

"Par contre ce qui me met vraiment en rogne c'est les moyens que l’État dépense pour les guerres à l'étranger ". Alors là je ne comprends pas cette phrase. C'est surement mieux de laisser des populations mourir par milliers victimes des balles, des abus sexuels, des gaz toxiques à condition que nos petites vies soient préservés. En tant que mère justement , ne penses tu pas qu'il est de notre devoir d'aider des familles, des enfants qui ont juste pour point communs d'être nés au mauvais endroit..à moins que l'individualisme qui ronge nos société occidentale n'est réussi l'impensable.. Ne générer que l’indifférence envers ces populations :(

Maman Arrive 01/09/2014 12:15

Mon beau-frère est militaire donc je sais de quoi je parle.
Son dernier séjour : 3 mois en Nouvelle-Calédonie pour faire de la surveillance ! Et son argent dépensé en tour de jet-ski ! La durée de ses séjours (en moyenne tous les 2 ans) : 4 mois. Désolée mais ce n'est pas un cliché.
Alors oui il y a bien le risque qu'il parte dans des pays dangereux, il y a bien le fait qu'il se fasse tuer, tout comme des sapeurs-pompiers ou des ambulanciers en France, qui gagnent moins (et je parle de leur salaire de militaire lorsqu'ils sont en France).
Alors oui des gens comme moi qui pense que la France n'est pas un pays en guerre pense que ce budget devrait être réduit au profit de la santé, de la protection des enfants.
En France seulement 4 maternités ont un service de sage-femme qui font de la détection de femmes battues, et lorsqu'on sait qu'1/4 des violences conjugales commencent pendant la grossesse je me dis qu'il y a du boulot !

Céline 01/09/2014 11:44

On ne peut pas parler en France de dépenses militaires. Le budget du Ministère de la Défense est celui qui est systématiquement amputé année apres année, gouvernement apres gouvernement, parce que c'est politiquement correct, parce que ca va plaire à des gens comme vous. Or, il va y avoir plusieurs dizaines de milliers de gens au chomage ou en retraite forcée d('ici à 2017, des dizaines de bases ferment partout en France (ce qui signifie aussi une économie locale amputée sévèrement), des services entiers sont fermés. Ça tout le monde s'en cogne. On se retrouve avec une armée de moins de 100 000 hommes (ie le pallier qu'on a demandé à l'Allemagne de ne pas dépasser apres sa reddition en 1945). Les opérations extérieures sont de plus en plus longues pour limiter les dépenses (ce qui signifie des couples séparés pendant des periodes allant de 6 à 9 mois avec le risque evident, parce que Kaboul ou le Mali c'est pas précisément le Club Med, des enfants qui ne voient pas un de leur parents pendant la même durée). A coté de ça, la politique sociale coute chaque année un peu plus sans jamais prouver ses bienfaits mais toujours avec des failles de plus en plus béantes. Nous ne sommes plus une armée de guerre, nous sommes une armée de paix, l'armée aide à la construction d'ecoles pour filles en Afghanistan, l'armée protège les convois humanitaires etc etc... Bref faut arreter les clichés et commencer à prendre un peu de recul.

Maman Arrive 28/09/2013 10:22

Attention je fais la différence (et je suis pour) l'aide humanitaire et les guerres auxquelles l’État français s'implique souvent pour des raisons économiques (le pétrole, toussa).
Là je n'ai parlé que des dépenses militaires, mais il y a d'autres dépenses qui devrait passer après (les frais des voyages officiels, etc...).
Et puis les missions de l'armée ne sont pas seulement d'apporter de l'aide aux populations locales : là mon beauf (militaire dans un régiment de parachutistes) est parti 4 mois en Nouvelle-Calédonie, pourquoi ? : le pays n'est pas en guerre et il n'y avait pas d'aide humanitaire à apporter, c'est donc du budget dépensé un peu inutilement, et lorsque l'on sait que le budget de l’armée est le 3e de l’État français on peut se questionner.
De plus un militaire est souvent bien mieux payé (en France, lorsqu'il est en mission à l'étranger il est normal qu'il ai des primes) qu'un travailleur social qui encourt aussi le risque de "se faire casser la gueule" !
C'est un point sensible mais, parfois, ces familles en détresse dans notre propre pays payent des impôts et ne bénéficient même pas d'aides faute de moyens, je ne suis pas chauvine mais je pense que l’État devrait faire plus pour ses citoyens en danger.
Je ne dis pas que mon niveau de vie doit être préservé, mais que oui des petites vies françaises doivent être préservées car il y a quand même 2 enfants morts par jour un peu dans l'indifférence générale.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog