Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-05-11T15:00:59+02:00

Le cododo : un invité surprise inattendu et tenace !

Publié par Maman Arrive

La semaine dernière j'ai lu 2 billets sur le cododo de copinautes :

Maud de Motsdmaman l'ayant mit en place avec son petit bébé, Lyla de Maman Panda le pratiquant occasionnellement avec sa fille de 2 ans 1/2.

Ici le cododo on connait, on connait même depuis longtemps.

J'hésitais à raconter notre histoire (attention pavé !).

Et puis certains coms m'ont conforté dans l'idée de le partager, pour lever un espèce de tabou.

 

Je vais te révéler quelque chose sur notre famille :

on pratique le cododo ou co-sleeping !

 

Oui, on dort à 3 dans le même lit,

Petit Monsieur, Chéri et moi.

Même que Petit Monsieur est grand.

 

C'est arrivé un jour, sans crier gare.

Parce qu'au début, avec Chéri, on était comme beaucoup de jeunes parents qui écoutent leur entourage, tu sais celui qui n'est pas forcément pour les "nouvelles pratiques" du maternage ou parentage proximal.

Je me souviens même avoir dit à ma soeur que si l'enfant ne voulait pas quitter la chambre parental c'est parce qu'il sentait le désir de ses parents, et là j'avais tout faux.

Pour nous ça devait être "chacun sa chambre, chacun son lit" ; sauf les touts premiers jours en rentrant de la maternité où il a dormi dans la nacelle au pieds à côté de notre lit.

Petit Monsieur a vite intégré sa chambre quitte à se qu'il pleure un peu avant de s'endormir.

On nous avait dit qu'il fallait absolument qu'il soit dans sa chambre avant ses 3 mois car après ça serait plus difficile, qu'il fallait le laisser un peu pleurer, etc...

Des parents comme la société française le voulait

(j'insiste sur le "française" car c'est bien une particularité française cette mise à distance de l'enfant).

Comme les magazines le prônaient.

Comme j'étais en mixte j'allais le chercher la nuit (ou je réveillais Chéri pour qu'il y aille, partage des tâches hein) et je l'allaitais dans notre lit puis le ramenait lorsqu'il se rendormait.

Iil n'y avait qu'au petit matin où, comme Chéri se lavant de bonne heure et que perso je n'avais pas de contrainte horaire, il restait avec moi pour terminer sa nuit ou faire sa sieste du matin, mais c'est tout.

Le cododo : un invité surprise inattendu et tenace !

Et puis...

Et puis il est tombé malade, une rhino, cumulée avec la sortie des dents, vers ses 8 mois, et là Chéri a voulu le prendre avec nous pour surveiller sa fièvre, comme on avait un bon petit gigot gabarit on n'avait plus peur de l'écraser, on a suivi les recommandations de l'UNICEF pour le cododo (à savoir de le descendre un peu pour pas qu'il ait la tête sur le coussin et à nous en pyjama pilou chaud pour pas le recouvrir avec la couverture).

On c'est vite adapté, et au final Chéri aimait bien dormir avec lui, le câliner au coucher et au réveil, surtout qu'il arrive que certaines journées où il bosse 12h il le voit peu.

Bon je t'avoue que ces petites choses là prennent beaucoup de place proportionnellement à leur taille ! T'as vite les mains sous toi, en plus il adopte la position de l'étoile, bref t'as moins de place !

Le cododo : un invité surprise inattendu et tenace !

On a tenté plusieurs solutions : le matelas d'appoint au pieds de notre lit, ça a marché quelques jours, le retour dans sa chambre sauf qu'il nous réclame en pleurs, et puis le cousin qui vient alors on lui prête le lit et retour dans notre chambre.

La crainte qu'on ait eu c'est lors de son adaptation à la crèche à 16 mois pour le temps de la sieste, mais ça c'est passé nickel, il y dormait dans son lit sans grand problème.

Du coup hormis lors de cette semaine d'adaptation où on a l'a révélé à sa référente on ne l'a plus dit aux personnes extérieures, j'imagine la tête qu'aurait fait la médecin de la crèche lors de la visite annuelle !

Le savent ma belle-soeur qui plus petit a fait une remarque et j'ai rétorqué que Chéri le voulait bien, même plus que moi, ma mère et ma soeur qui ne disent rien (enfin si un peu ma soeur mais elle sait que ça ne changera rien).

Parce que depuis qu'il parle pour lui le dodo il le dit c'est dans notre chambre, avec Papa et Maman.

Et c'est un réel besoin de sa part : le we dernier on est allé en gîte dans une chambre à 3 lits d'une personne il a fallu que je colle le mien avec le sien et comme j'ai du laisser 5cm d'écart il a voulu que je lui tende la main pour s'endormir et à 4h du mat il s'est réveillé et a fini sa nuit en rejoignant son père (ouais collés à 2 dans un lit de 90cm t'imagine le truc !), du coup le lendemain on a échangé avec ma mère et mon neveu et on a dormi comme d'habitude tous les 3 dans le lit 2 places (enfin un 140 alors qu'à la maison on a un 160).

Après tout certains adultes n'aiment pas dormir seul, pourquoi les petits devraient y être obligés ?!

Après bien sur que cela change notre sexualité, déjà d'une parce que cododo ou pas on est plus fatigués qu'avant d'être parents, le plus souvent on se fait un simple bisous et on se tourne chacun vers l'extérieur du lit, ceux qui me parlent de pervers ils vont être reçu !

Tu vas ma demander "et pour les câlins" et bien on "migre" ailleurs dans l'appart pour la bagatelle, mais ça ne pose pas de soucis hormis un petit peu d'organisation (car oui je l'avoue j'aime bien être dans un endroit moelleux et sous la couette de préférence, je suis une grosse frileuse, mais pas que).

 

En fait dans beaucoup de pays (Chine, Japon, Argentine, Chili...) le sommeil partagé jusqu'à 6/7 ans avec les parents est naturel, oui même pour les plus grands, ce n'est pas réservé exclusivement aux nourrissons de 3 mois !

Ainsi que l’indique Nathalie Roques dans Le Sommeil partagé : «Il est dans nos pays une problématique du sommeil de l’enfant qui n’existe pas dans le reste du monde ; le sommeil de bébé n’est tout simplement pas vécu comme un problème.»

Et puis il y aura bien un jour où il en aura marre d'entendre son père ronfler lol !

Ce jour-là son lit dans sa chambre l'attendra.

L'avantage qu'il soit grand c'est que maintenant on peut avoir un sommeil profond sans craindre de l'écraser.

En attendant on profite de ses câlins et on se serre :-)

Oui Chéri est quand même contre l'idée originale de partager contre chambre en famille comme chez cette américaine pfff je vais le travailler au corps :-p

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog